Background Image
Previous Page  3 / 58 Next Page
Basic version Information
Show Menu
Previous Page 3 / 58 Next Page
Page Background

3

INTRODUCTION

LE PAYS VEPSE

Les peuples fenniques, parfois appelés « finnois de la Baltique »,

parlent des langues très proches et relativement compréhensibles

entre elles. Ils sont dispersés sur les bassins versants de l’est de la

mer Baltique, régions de lac, de marais et de forêts. Jusqu’à l’époque

des croisades, ces contrées n’étaient habitées que par des peuples

fenniques. Ce n’est qu’à partir des

XII

e

-

XIII

e

siècles que les armées

catholiques suédoises et germaniques vinrent conquérir les bords du

golfe de Finlande, tandis que les Russes orthodoxes de Novgorod

étendaient leur emprise sur le bassin de la Neva.

La Neva se jette dans la Baltique à l’extrémité orientale du golfe

de Finlande, là où le tsar Pierre

I

er

a fondé au

XVIII

e

siècle la ville de

Saint-Pétersbourg. Petit fleuve de 74 km, la Neva est le seul

émissaire du Ladoga, lequel est le plus vaste lac d’Europe. Le

principal affluent du Ladoga est la rivière Svir, qui est issue d’un

autre grand lac un peu plus à l’est : l’Onega. Dans le sud de l’isthme

séparant ces deux grandes étendues d’eau que sont le Ladoga et

l’Onega, des villages sont établis depuis des siècles parmi de

nombreux lacs plus petits, des marais, des forêts de bouleaux et de

conifères, des villages dont la population se définit comme

vepse

, et

dont les idiomes se distinguent suffisamment de ceux des voisins de

Carélie ou d’Ingrie pour mériter le terme générique de

langue vepse

.

D’un point de vue administratif, ces territoires habités par des

Vepses sont répartis aujourd’hui sur trois entités adjacentes de la

Fédération de Russie : principalement la République de Carélie